Factures : Arrêtez de les saisir à la main!

Les factures sont des documents indispensables pour prouver le prix détaillé de toute prestation ou service. Nous demandons toujours une facturation pour permettre le paiement et éviter divers litiges. Cependant, il arrive qu’il y ait quelques bugs. C’est le cas des factures saisies à la main. Pour éviter les conséquences désastreuses de ces erreurs sur votre activité ainsi que sur l’image de votre entreprise, nous vous proposons des solutions.

Factures : erreurs de saisie courantes

Les factures et les devis comportent souvent de petites erreurs courantes. Ces erreurs sont généralement présentes lorsqu’il y a intervention humaine. En effet, la pression, la fatigue, le stress et l’augmentation du nombre de données obligatoires à inclure dans les factures ont une influence. Pour trouver une solution aux erreurs de saisie, rendez-vous sur www.tolteck. com logiciel de remplacement des tableurs ou des factures papier pour les artisans du bâtiment. Les erreurs peuvent être liées à plusieurs entrées. Par exemple, c’est :

la désignation incomplète de la société ; la description inexacte et inexacte de votre service.

Il s’agit également d’erreurs de saisie de la TVA, de la non-désignation des remises ou encore de la continuité de la numérotation des différentes factures.

Combien coûtent ces erreurs aux entrepreneurs?

Les factures émises avec des erreurs ne peuvent pas être supprimées ou remplacées. Vous risquez même des sanctions fiscales et pénales pour chaque facture non conforme. Cependant, ce n’est pas leur cœur de métier.

pénalités fiscales

Les pénalités fiscales prennent deux formes :

Pénalités de TVA : Si votre facture ne mentionne pas la TVA ou si votre taux est faux, vous êtes passible de pénalités, telles que la retenue. Cependant, ce n’est pas systématique. Tout dépendra de l’appréciation de l’administration fiscale. Pénalités pour erreurs et omissions : si la facture émise ne contient pas les données obligatoires ou si elles sont inexactes, vous devrez au Trésor public 15 euros pour chaque donnée omise. Si l’erreur correspond à un défaut de facturation, l’amende pourra atteindre 50% des sommes des défauts constatés.

sanctions pénales

Y a-t-il des informations obligatoires qui n’apparaissent pas sur la facture? Le gérant encourt la responsabilité pénale d’ une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 euros. Cette sanction est déjà très forte, mais si le technicien récidive, cette amende peut atteindre 150 000 euros. L’entreprise peut également être pénalisée. En effet, dans le cas d’une personne morale, la sanction peut être identique à celle de son administrateur, à un détail près : l’amende de ce dernier est plus élevée en cas de non-respect de la législation en vigueur. Ainsi, que vous soyez plâtrier ou ébéniste, ou que vous travailliez dans le secteur de la construction en général, il est indispensable d’avoir un logiciel de budgétisation.

La loi sur la dématérialisation de la facturation

Pour éviter les erreurs fréquentes dans les factures, la loi encourage leur dématérialisation et, par conséquent, leur numérisation. C’est effectivement la loi Macron du 26 janvier 2015. Nous recommandons fortement l’utilisation d’un logiciel de facturation dans le domaine du BPT, car cela vous fait gagner du temps. En effet, les logiciels de facturation pour l’industrie de la construction sont accessibles en tout temps. Ils s’assurent également de l’exactitude des factures et des devis, grâce aux différentes fonctionnalités qu’il propose. Ils permettent même un suivi efficace des travaux.

Articles Liés

Les derniers articles