Ingénieur en environnement : plus qu’un métier

Depuis plusieurs années, l’environnement et le développement durable figurent parmi les priorités de l’industrie de l’ingénierie. Le principal défi de l’ ingénieur en environnement est de s’assurer que toutes les organisations respectent les normes environnementales, sans entraver leur production et leur rentabilité. Pour en savoir plus sur les caractéristiques de ce métier, il poursuit sa lecture.

Gestion, contrôle et réduction des impacts environnementaux

L’ingénieur en environnement, également appelé ingénieur en environnement ou responsable environnement, s’intéresse à l’évaluation et à la limitation de l’impact des méthodes de production d’une organisation sur l’environnement. Il est chargé de proposer des solutions adaptées aux projets confiés par ses clients afin qu’ils soient conformes à la réglementation en vigueur. Il cherche des moyens de valoriser l’espace par des constructions ou des transformations. Il a pour mission de limiter les effets de la pollution de l’eau et de l’air, des nuisances sonores et est responsable de la gestion de la production de déchets. Il doit également s’assurer de la conformité des locaux ainsi que des différents outils de production afin qu’ils soient conformes aux normes environnementales. Elle joue également un rôle de sensibilisation en tant que conseil auprès des chefs d’entreprise et de leurs salariés.

Les environnements de travail de l’ingénieur en environnement.

Ce professionnel est appelé à travailler pour des entreprises privées, la plupart du temps de grande taille, dans les secteurs de l’agriculture, de la production d’énergie, des transports, de la santé publique, de la construction, etc. Certains établissements publics, PME, associations de protection de l’environnement, parcs naturels, recherche et conseil les entreprises utilisent aussi régulièrement ses services.

Savoir-faire et savoir-faire : les compétences attendues

L’ingénieur en environnement possède de solides connaissances scientifiques, économiques, juridiques et managériales, ainsi qu’en hygiène et sécurité afin d’avoir une vision globale des enjeux qui concernent l’environnement. Les règles et réglementations environnementales sur lesquelles opère la surveillance numérique active n’ont plus de secrets pour lui.

Si ce métier nécessite une forte expertise technique et des capacités avérées d’analyse et de synthèse, l’ingénieur environnement doit également posséder certaines compétences comportementales telles que :

– Minutie et rigueur; – Curiosité; – Ingéniosité et sens de l’initiative; – Polyvalence; – Une grande pédagogie; – Le sens de l’innovation ; – Un pouvoir de persuasion et de négociation ; – La capacité d’adaptation; – Autonomie démontrant un bon esprit d’équipe; – Compétences interpersonnelles et maîtrise de l’art de la communication.

Devenir ingénieur en environnement

En tant qu’expert, l’ingénieur en environnement doit généralement justifier d’un diplôme de niveau Bac+5 obtenu à l’issue d’une formation universitaire ou d’une école d’ingénieurs. Certaines écoles d’ingénieurs sont spécialisées dans le domaine de l’environnement, tandis que d’autres, généralistes, proposent cette spécialisation en deuxième ou troisième année.

Le savoir-faire d’un ingénieur en environnement respecte les règles d’une législation de plus en plus rigide en la matière. Cette spécialisation est ancrée dans la prise de conscience de notre société d’un environnement qui se dégrade. C’est un métier qui allie passion et envie d’offrir un monde meilleur aux générations futures.

Articles Liés

Les derniers articles