Technicien en maintenance éolienne : un métier en plein essor

Produite par le vent, l’énergie éolienne est une énergie renouvelable dont l’utilisation se généralise de plus en plus dans le monde. Il existe aujourd’hui deux types d’installations éoliennes : les petits appareils installés chez les particuliers et les grands parcs éoliens connectés au réseau électrique pour produire de l’électricité.

Elle suscite un intérêt particulier de la part des fournisseurs d’électricité qui y voient une technologie mature et plus abordable après l’hydroélectricité. En effet, elle est au centre des stratégies de développement de nouvelles capacités électriques.

Grâce à l’essor de cette énergie « propre », de plus en plus de métiers émergent et se développent dans ce secteur. C’est le cas du métier de technicien de maintenance d’éoliennes que nous vous présentons dans cet article.

En quoi consiste le métier de technicien de maintenance d’éoliennes?

Comme son nom l’indique, le technicien d’entretien d’éoliennes intervient dans l’entretien des éoliennes, qui produisent de l’énergie électrique à partir du vent. Cet expert travaille généralement dans des entreprises de construction métallique, d’électrotechnique, de génie civil, de construction ou encore de matériaux composites.

Ce professionnel est responsable des travaux de démarrage et d’inspection mécanique avant la livraison des éoliennes. Il est également responsable de la maintenance préventive et corrective qui prend en compte l’entretien, la mise à jour, le changement de pièces et la réparation des machines. Le technicien de maintenance éolienne est polyvalent. Cependant, il peut être un expert dans un domaine spécifique comme la mécanique, l’hydraulique, l’électricité, etc.

Pour l’installation et la mise en service des machines dont il a la charge, ce spécialiste travaille à partir de la fondation et du coulage d’une base en béton, puis installe le mât avec un grutier et fixe la base du mât sur la base en contrebas. Selon la hauteur de l’éolienne, placez une échelle ou installez un ascenseur.

Ensuite, le technicien installe, en haut du mât, la nacelle qui contient tous les équipements électroniques et mécaniques de la machine. A noter que la nacelle est indispensable pour toutes les opérations effectuées par le technicien de maintenance éolienne. Il est possible d’obtenir plus d’informations sur ces équipements sur ce site spécialisé dans les services pour les industries du transport, du levage, de la nacelle et de la manutention.

Après l’installation de cet équipement, il est chargé du montage de l’éolienne et du montage du rotor tripale dans la nacelle. Enfin, placez la protection du rotor et effectuez toutes les connexions électriques et pneumatiques sur la nacelle. Il s’assure que l’éolienne est allumée et effectue une batterie de tests. Enfin, il relie le réseau électrique au système local.

Une fois l’installation terminée, il vérifie également 2 fois par an pour effectuer les travaux d’entretien et de maintenance afin de s’assurer que la machine fonctionne correctement. Par conséquent, il vérifie les mécanismes, effectue des tests, effectue des graissages et remplace des éléments. Après votre visite, vous faites un rapport détaillé à votre responsable.

Pourquoi le technicien éolien a-t-il besoin d’une nacelle?

Pour entreprendre de grosses opérations en hauteur sur un chantier, il est nécessaire d’utiliser une nacelle élévatrice. Ces équipements garantissent la sécurité des professionnels lors de leurs opérations de maintenance au niveau des éoliennes et réduisent ainsi les risques d’accidents. Compte tenu de la complexité des opérations réalisées dans un parc éolien, l’utilisation de la nacelle est soumise à une réglementation très stricte.

Pour choisir cet équipement, plusieurs critères sont à prendre en compte. Tout d’abord, la mobilité et la possibilité d’expulsion doivent être prises en compte. Ces deux critères permettent de s’assurer que la plate-forme est capable d’opérer une large gamme de manœuvres visant à faciliter le travail du technicien dans le parc.

Ensuite, la capacité de charge et le niveau de hauteur maximale sont également des détails à prendre en compte. Il est interdit de soulever des charges dont la masse est supérieure à la capacité maximale supportée par l’appareil. Le choix de la machine doit également se faire dans la limite de la hauteur à laquelle le professionnel doit intervenir.

Étant donné que les techniciens de maintenance éolienne travaillent souvent à des hauteurs de plus de 80 mètres, une chargeuse surbaissée articulée diesel est un bon choix pour leur travail. Ce type d’engin offre le triple avantage de la facilité de manœuvre à grande hauteur, de l’adaptabilité à tous les terrains et d’un écart important.

Comment devenir technicien de maintenance éolienne?

Le spécialiste étant perché à plus de 80 mètres de haut, il ne doit pas être sujet au vertige et doit être en bonne forme physique. Il doit également être rigoureux et endurant, car il est soumis aux intempéries : pluie, vent, soleil, etc. Aussi, il doit être capable d’encadrer une équipe.

En dehors de ces qualités très importantes, il est également nécessaire de suivre la formation adéquate. En général, le technicien de maintenance éolienne est titulaire d’un BTS en maintenance des systèmes ou d’un BTS en génie électrique. Cependant, il peut aussi poursuivre sa carrière et obtenir une licence option éolien et photovoltaïque, ou suivre une formation de technicien en énergies renouvelables photovoltaïques et éoliennes.

Une fois incorporé dans une entreprise, le spécialiste reçoit généralement une formation complémentaire : sauveteur-nageur du travail (SST), agréments électriques, etc.

Selon sa formation et son expérience, un technicien de maintenance d’éoliennes peut gagner environ 2 000 € nets par mois. Le salaire peut inclure des primes de garde et de voyage.

Après quelques années d’expérience, le technicien maintenance éolienne peut devenir le chef d’équipe technique et ainsi coordonner toutes les actions à mener sur le terrain. Il a également l’opportunité de se spécialiser dans la maintenance des éoliennes offshore.

Enfin, si vous ne souhaitez plus travailler dans le parc éolien, vous pouvez simplement vous consacrer aux fonctions technico-commerciales de ce domaine. Ainsi, il peut exercer le métier de chef d’entreprise, assistant ingénieur dans un bureau de projet, conseiller en énergies renouvelables, conseiller technique, etc.

Articles Liés

Les derniers articles